Vibro-vent : quand les vibrations du vent génèrent de l'électricité

Vibro-Wind : vibration du vent et piezoelectrique

Vibro-Wind : vibration du vent et piezoelectrique

Les éoliennes exploitent aujourd'hui avec efficacité l'énergie du vent. Mais celles-ci sont plus efficaces et rentables dans les zones très exposées au vent et génèrent souvent des nuisances sonores.

La piézoélectricité permet d'exploiter le vent autrement : en utilisant les vibrations.

En 2010, Francis Moon, un professeur en ingénierie mécanique de l'université de Cornell a conçu avec ses étudiants un nouveau type de générateur électrique appelé "vibro-wind" qui utilise les vibrations induites par le vent pour générer de l'électricité à faible coût et sans faire de bruit.

Le système consiste en un panneau sur lequel sont implantés des blocs de polystyrène reliés à des transducteurs piézoélectriques. Lorsque le vent souffle sur les blocs de polystyrène, la vibration générée est alors transformée en électricité par les microgénérateurs piézoélectriques en céramique de polymère.

Ce concept peut être largement amélioré. L'avantage, c'est que ce système prend beaucoup moins de place qu'une éolienne, coûte beaucoup moins cher à produire, ne fait pas de bruit et peut être installé dans de nombreux endroits.

A terme, les façades d'immeubles, les toits ou les voitures pourraient par exemple être équipés d'un dérivé de ce système de récupération de l'énergie des vibrations.

Dans les zones peu ventées comme les zones urbaines, le vibro-vent pourrait s'avérer plus rentable que les éoliennes. De quoi récupérer l'énergie du vent même en ville. Une nouvelle source d'énergie renouvelable sur laquelle il faudra compter à l'avenir...

Mots clés : transducteur piézoélectrique, éolienne, vibro-vent, vibro-wind, microgénérateur piézoélectrique, vibration
Article publié le 10/10/2011
 
Partagez :  Twitter Facebook
Un peu plus...

1 commentaire

ABSIL 17 septembre 2013 à 11:08

je voudrais récupérer l'énergie des vibrations et du vent lors du déplacement d'une voiture. Alimenter une batterie qui par l'effet piézoélectrique inverse produirait une contrainte mécanique de fréquence permettant la mise en résonance d'une fine lame métallique
MERCI SALUTATIONS F.ABSIL

Ecrire un commentaire



Quelle est la deuxième lettre du mot fkrtj ? :